Accueil
Qui sommes nous
Vierge
Principes généraux
Apprentissages dispositif
Sens des activités collectives
Soirées parents
Actualités
Vierge
Vierge

Partenaire
Liens utiles

Retour page précédente

Activités collectives organisées par notre service


Avant toute chose, nous tenons à rappeler que le travail du SAI Ressort ne peut se réduire aux missions d'un service ayant pour but principal de mettre en place des activités de loisirs. L'essentiel de notre intervention se situe dans la prise en charge globale de la situation du jeune et de sa famille et fait l'objet d'un accompagnement individualisé.


L'organisation d'activités collectives au Sai Ressort n'est donc ni un but ni une finalité en soi, mais bien , un moyen, un dispositif permettant de rencontrer des objectifs, des besoins reliés au projet individuel, ciblés et identifiés. Notre dispositif d'activité est au service de notre mission de soutien global.

  


En rapport avec la mission des SAI


Les quelques activités proposées ont pour but de favoriser l'intégration, l'inclusion et la socialisation du jeune dans un groupe. Celles -ci se développent dans un cadre veillant à la convivialité et à l'accueil de la différence.


L'intégration passant par la rencontre avec d'autres, nous veillons à permettre une inclusion à double sens, c'est à dire à ce que collectivement, nos jeunes puissent participer à des animations organisées à l'extérieur de Ressort mais aussi à ce qu'ils puissent rencontrer et accueillir, au sein de notre service, d'autres jeunes (nos bénéficiaire du service) pouvant participer aux animations organisées dans nos locaux  et partageant les mêmes centres d'intérêts.


Quelques besoins rencontrés dans ce dispositif :


Besoins des jeunes et des familles :


1.   Sécurité et acceptation


Le sentiment d'insécurité et  la peuvent être crainte du rejet peuvent être un frein à l'inclusion et à l'autonomie du jeune. Ces sentiments peuvent être ressentis par le jeune et/ou les parents. Les activités collectives du service du service deviennent des lors un espace et un lieu pour vivre des premières expériences rassurantes qui, nous espérons, permettrons de les transposer ensuite vers d'autres lieux. De ce fait, le sentiment de sécurité et d'acceptation peuvent devenir un tremplin pour oser penser l'inclusion.


2.   Participation



Désirer intégrer un jeune porteur d'handicap, dans des structures existantes, dites ordinaires, n'est pas sans obstacles, ni sans difficultés physiques et psychiques tant pour le jeune, pour sa famille ainsi que pour les animateurs des structures accueillantes. En effet, l'intégration existe rarement de fait, et les obstacles peuvent être de natures diverses (refus, coût, peur du handicap, structure inadaptée, moyen d'encadrement, isolement,.....) . Ceux-ci peuvent dans certaines situations, limiter fortement les possibilités de participation à la fois ludiques et sociales. La participation à nos activités collectives offre modestement, la possibilité de faire quelques nouvelles expériences, de nouvelles rencontres et échanges.


3.   Considération, estime de soi


Lors de ces rencontres, nous veillons à ce que chaque jeune puisse se sentir accueilli, accepté dans sa singularité. Au travers de ces moments, nous cherchons à ce qu'il soit soutenu dans l'élaboration de liens et de relations, constructives et positives avec les autres.


4.   Un temps de loisir, de détente


Nous partageons l'idée qu'avoir des loisirs, jouer, s'amuser, se détendre, fait partie intégrante de l'équilibre de l'enfant...


Dû à sa pathologie, à ses difficultés, il peut arriver que les prises en charge et/ou le temps consacré au travail scolaire deviennent conséquent, au point que les moments de loisirs soient largement diminués, oubliés, appauvris, voire absents de son planning au quotidien. Cependant, des temps de relaxation sont essentiels en dehors des soins et du travail scolaire.


Ces temps proposés par Ressort, peuvent également servir, dans certaines situations, comme appui, à une réflexion avec la famille du jeune sur la place laissée aux loisirs et leurs bénéfices pour l'enfant.


5.   Répondre à la demande


Même si à l'heure actuelle, l'intégration de chaque enfant dans une activité spécifiquement adaptée reste encore bien souvent un voeu pieu. Notre dispositif se présente comme une modeste alternative à des lieux d'acceuil en nombre insuffisant.

Toutefois en accord avec la famille et le jeune, nous poursuivons toujours en parallèle, notre objectif principal qui vise l'inclusion dans une activité adaptée à l'extérieur du service.


6.   Permettre l'émergence d'une demande par le jeune


Avec le temps ces rencontres peuvent devenir, pour certains jeunes, un espace privilégié où seront entendues leurs demandes particulières, leurs désirs personnels, leurs avis propres venant alimenter le projet individualisé.



Intentions recherchées du SAI


  

  1. Création du lien avec le jeune et porte d'entrée au travail d'accompagnement global.



Ces moments enrichissent notre connaissance du jeune, par l'observation de son potentiel, de ses compétences et de ses difficultés. Il arrive bien souvent que ces activités servent  à l'élaboration d'un premier lien entre le jeune et notre service. Si les parents sont demandeurs et trouvent souvent plus rapidement et concrètement un intérêt pour notre service,  ce n'est pas toujours le cas pour le jeune,  alors qu'il est le premier concerné par la demande d'intervention. Il n'est pas toujours aisé pour lui de pouvoir trouver un réel intérêt à notre accompagnement. Pour certains, leur participation aux activités les aide dans un premier temps  à se représenter l'accompagnement du Sai Ressort de manière plus concrète.

  

  1. Evaluer la faisabilité.


Nous avons besoin pour certains, d'avoir le temps d'évaluer ce qui semblerait faire concrètement obstacle à une inclusion. Ces éléments relevés permettent, pour certains accompagnements, de créer un contexte favorable afin de mettre un maximum de chances pour que l'intégration dans un groupe puisse avoir des effets positifs et constructifs tant pour le jeune que pour la structure qui accueille.


  

  1. Prendre le temps de se décaler de la demande initiale.


Ces différentes expériences vécues avec le jeune permettent de décaler notre accompagnement, afin d'éviter de trop s'axer sur les difficultés, d'appuyer sur ce qui fait symptômes. En effet, nous trouvons qu'il est aussi important de travailler sur l'ici et maintenant, ce que vit le jeune au moment même. D'autre part, ces temps de rencontre soutiennent et nourrissent nos entretiens familiaux.



Types d'activités proposées


Deux types d'activités collectives sont élaborées et mises en œuvre :

  

  1. Des activités ouvertes à tous les jeunes du service, dans la mesure du possible. Quel que soit leur âge où leurs difficultés. Pour ce faire, nous pouvons inviter un service d'animation extérieur, mais nous pouvons aussi, occasionnellement assurer l'encadrement et l'animation de certaines activités ou encore participer à des festivités publiques.

  2. Nous pouvons également organiser des ateliers spécifiques afin de répondre à des besoins individuels transversaux. Ceux - ci sont dès lors proposés non à tous mais aux jeunes concernés par les besoins et les objectifs visés.


Valeurs portées par le service



Offrir ''un environnement suffisamment bon'' :

  

  1. Nous veillons à ce que la personnalité du jeune puisse s'épanouir sans être réduit à son handicap.
  2. Nous cherchons à établir un cadre où les relations établies ne soient pas vécues comme menaçantes, ni contraignantes, en évitant de mettre l'accent sur la performance et la compétition.
  3. Nous respectons le jeune dans son rythme  et son degré d'investissement.
  4. ..........


Mettre en œuvre ''un principe de réflexivité''

  

  1. Partage d'expérience et d'émotions
  2. Etre acteur de sa vie, prendre des décisions le concernant
  3. ..............


Soutenir un ''processus de subjectivation''

 

  1. Développer l'esprit critique en sollicitant directement le jeune
  2. Aider le jeune à penser, stimuler sa pensée et la soutenir,
  3. Aider le jeune à donner son avis en l'aidant à structurer sa pensée, en lui apprenant à argumenter
  4. .........



Organisation et fréquence :


Actuellement, nous proposons, dans la mesure du possible, ce type d'activité une fois par mois. En soirée, le mercredi après-midi, en période de congés scolaires et occasionnellement, en fonction du calendrier de certaines festivités locales.


Coût


En fonction de l'activité proposée et du service partenaire.

 S.A.I   RESSORT

Service d'accompagnement

pour enfants et adolescents porteurs d'handicap

ASBL LA GALICE

SAI RESSORT