Accueil
Qui sommes nous
Vierge
Principes généraux
Apprentissages dispositif
Sens des activités collectives
Soirées parents
Actualités
Vierge
Vierge

Partenaire
Liens utiles

Apprentissages dispositif
Dispositif

Retour page précédente

Notre accompagnement dans l’aide à la scolarité


En fonction de son projet de service, chaque SAI développe l’aide à la scolarité de façon singulière.


De ce fait, il peut être compliqué pour des parents et des professionnels de repérer ce qu’un SAI peut mettre en place pour soutenir les préoccupations liées à la scolarité de l’enfant. Il nous semble donc utile de répondre à cette question : « comment se définit et se délimite le soutien à la scolarité au SAI Ressort ? »


Etant donné que nos accompagnements individualisés se développent à partir d’une prise en charge globale de la situation du jeune, nous rappelons que la scolarité n’est pas le tout de notre accompagnement. Nous ne sommes donc pas des spécialistes des apprentissages scolaires.

Ce que nous ne faisons pas, ce que nous ne sommes pas


Nous n’intervenons  pas en classe de façon permanente auprès du  jeune. N’étant ni instituteur, ni pédagogue, nous ne pouvons prétendre offrir ce type d’accompagnement  qui  demande, selon nous,  l’intervention de personnes  formées, qualifiées voire spécialisées  dans les techniques d’apprentissages adaptées.


Ce que nous pouvons être, ce que nous pouvons faire


Notre spécificité est de collaborer à la création d’un dispositif soutenant le  jeune dans sa scolarité. Dès lors, nous pouvons jouer un rôle de facilitateur, de médiateur entre les différentes parties concernées par la scolarité de celui-ci.


Adapté à chaque situation, notre accompagnement peut se concrétiser par :


1.   des rencontres formalisées


Celles-ci, permettent :

  

  1. d’échanger et de partager les préoccupations, le questionnement et le savoir de chacun
  2. de mettre de la cohérence entre les différentes actions mises en place par chaque intervenant
  3. d’informer, de s’informer auprès  des spécialistes (logopèdes, ergothérapeutes, kinésithérapeutes, psychopédagogues, ...)
  4. de sensibiliser à la problématique rencontrée par le jeune et aux aménagements possibles à mettre en place


2.   la recherche et la création d’outils et de dispositifs adaptés


Cela peut se concrétiser par :

  

  1. la recherche d’un matériel  ajusté
  2. la recherche et la mise en place de médias (informatiques et autres)
  3. création d’outils personnalisés (agenda, pictogrammes, …)
  4. la mise en place, au sein de l’établissement, d’un espace et d’un temps de rencontre avec le jeune
  5. la mise en place d’un espace et d’un temps de rencontre avec le jeune et d’autres personnes fréquentant l’établissement (ou pas) tel que le personnel éducatif, le titulaire, les pairs, personnel médical, paramédical
  6. la mise en place d’un espace et d’un temps de rencontre avec le jeune en dehors  de l’établissement (exemple: Atelier...)



Chaque dispositif fait l’objet d’une réflexion collective en lien avec les besoins et les objectifs poursuivis dans la scolarité du jeune.


3.   un accompagnement physique limité dans le temps


Exemples :

  

  1. Nous pouvons accompagner physiquement une personne en mobilité réduite lors d’une excursion ou lors d’un court séjour (ne dépassant pas deux nuits) lorsque la participation du jeune se voit compromise. Notre mission n’étant pas de combler uniquement un manque d’encadrement au sein des établissements scolaires, notre travail peut s’orienter vers une recherche d’aménagement possible, vers une bonne information du handicap et de sa problématique pour informer,  pour rassurer les enseignants et les élèves, pour  évaluer les ressources possibles au sein même de l’établissement. Toutefois, dans le souci de la bonne gestion du service, nous ne pouvons garantir que notre service puisse accompagner  toutes les excursions. Il est également important de dire que notre accompagnement ne peut se réduire à de simples prestations physiques et que nous considérons donc que ce type d’accompagnement comme un tremplin à un accompagnement plus global en ce qui concerne son intégration.
  2. Si nous avons spécifié que nous n’intervenons pas en classe de façon permanente, il nous arrive cependant, en collaboration avec le titulaire de classe,  d’intervenir durant une période et une fréquence déterminée dans le temps. Par exemple, nous pouvons contribuer à la mise en place d’un outil spécifique répondant à une nécessité aidant le jeune dans ses apprentissages. Une fois cet objectif atteint,  nous laissons à l’enseignant le soin d’intégrer et d’approprier l’outil à son programme.


4.   des actions communautaires


Si la direction et le corps professoral acquiescent, que le besoin se fait ressentir, le SAI Ressort peut organiser une rencontre  au sein de l’établissement scolaire du bénéficiaire avec des professionnels pouvant partager des informations pertinentes concernant des troubles spécifiques rencontrés.


Par exemple nous pouvons organiser, favoriser l’échange avec des spécialistes, des associations ayant pour mission d’informer ce que sont les troubles « Dys », d’en expliquer leurs effets concrets sur les apprentissages scolaires et de partager sur ce qui est possible de mettre en place pour accueillir un enfant porteur de ces troubles.


Cette démarche peut également se réaliser pour d’autres pathologies rencontrées questionnant l’accueil et la prise en charge du jeune au sein de son établissement scolaire. Dès lors nous pouvons chercher des personnes compétentes en la matière et organiser une rencontre sur le thème ciblé.


Un dispositif particulier : Atelier de soutien aux apprentissages pédagogiques


En collaboration avec l’ASBL « Eulavie » nous organisons tous les lundis de 16h00 à 18h00 (à  l’exception des congés scolaires) un atelier de soutien aux apprentissages. Pour en savoir plus



  

 S.A.I   RESSORT

Service d'accompagnement

pour enfants et adolescents porteurs d'handicap

ASBL LA GALICE

SAI RESSORT